Étude des restaurations antiques et modernes du kiosque de Taharqa

Dans le cadre de sa thèse DIAPOS débutée en novembre 2020 au sein des laboratoires Héritages (UMR9022 CNRS) et MAP-maacc (UMR3495 CNRS/MCC) avec le soutien de la Fondation des sciences du patrimoine, Laura Bontemps, conservatrice-restauratrice spécialiste de la pierre, étudie l’histoire de la conservation-restauration de monuments de Karnak et l’impact des interventions sur le bâti et la pierre.

Constat d'état des altérations d'un muret du kiosque de Taharqa par L. Bontemps (©L. Bontemps).
Constat d’état des altérations d’un muret du kiosque de Taharqa par L. Bontemps (©L. Bontemps).

Centrées dans un premier temps sur l’histoire moderne et contemporaine des monuments, ses recherches visent à utiliser les archives photographiques en modélisation 3D afin de comparer l’évolution de l’état de conservation du kiosque de Taharqa à différents moments du XXe siècle. L’impact des travaux, chantiers de fouilles et restaurations modernes sont étudiés au prisme des archives écrites et photographiques et confrontés à la réalité matérielle du kiosque dans son contexte. 

Vue des modifications de la colonne 1.n du kiosque de Taharqa (©L. Bontemps).
Vue des modifications de la colonne 1.n du kiosque de Taharqa (©L. Bontemps).

Deux premières missions de terrain (mai-juin 2021 et novembre-décembre 2022) ont eu pour objets l’étude de la documentation et le début de son exploitation comme données initiales pour la modélisation 3D, ainsi que le relevé photographique du kiosque en vue d’en produire la photogrammétrie.

L’ajout de sa collaboration dans le cadre du projet d’étude des colonnades kouchites à Karnak (dirigé par Jérémy Hourdin et soutenu par le CFEETK et le LabEx ARCHIMEDE) et spécifiquement pour le kiosque monumental de la grande cour, vise à apporter un regard matériel sur les restaurations antiques du kiosque et essayer de déterminer — ou, à défaut, d’émettre des hypothèses — les raisons ou évènements qui ont amené à ces choix et modifications. Une prochaine mission aura lieu fin 2022 pour poursuivre l’étude de celles-ci.



Laura Bontemps

Conservatrice-restauratrice diplômée de l'Institut national du patrimoine (spécialité sculptures), Laura Bontemps est actuellement en doctorat. Ses domaines de recherche croisent à la fois l'histoire (et l'archéologie), la conservation-restauration et le numérique appliqué au patrimoine.

More Posts

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search