Les projets

Ce carnet de recherche est destiné à présenter plusieurs projets d’étude sur l’évolution des temples et des cultes à Karnak au cours de la 25e dynastie (~712-656 av. n.è.).

Étude des colonnades kouchites à Karnak

Responsable du projet : J. Hourdin (CNRS-CFEETK)
Collaborateurs : Fl. Pirou (CNRS-CFEETK, dessinatrice), M. Vanpeene (architecte), W. Elnagar (MoTA, dessinatrice)
Partenaires institutionnels : CFEETK, LabEx Archimede

Ce projet consiste premièrement en la publication de deux édifices majeurs du règne de Taharqa à Karnak : le monumental kiosque de la grande cour ainsi que la colonnade-propylée du temple oriental. Il intègre également l’étude des fragments de colonnes kouchites découverts dans la cour du 10e pylône et autour du temple de Khonsou.

La publication d’une couverture photographique haute-définition et des fac-similés des éléments décoratifs sera accompagnée de leur étude. Cela permettra d’analyser le programme architectural thébain des rois de Napata pour exprimer leur dévotion envers Amon-Rê et pour afficher leur pouvoir sur l’Égypte.

Présentation complète (and english summary) sur le site du CFEETK.

N.B. : L’étude de la décoration et des modifications ptolémaïques du kiosque de Taharqa est réalisée par R. Preys (UNamur) et M. Minas-Nerpel (Univ. Trier) et fera l’objet d’une publication indépendante (sous presse).

Étude de l’édifice de Taharqa au nord du Lac Sacré et de ses blocs épars

Responsable du projet : J. Hourdin (CNRS-CFEETK)
Collaborateurs : Fl. Pirou (CNRS-CFEETK, dessinatrice), M. Vanpeene (architecte)
Partenaire institutionnel : CFEETK

Ce projet consiste en l’étude de l’édifice érigé sous le règne de Taharqa au nord du Lac Sacré et, en particulier, des centaines de blocs épars qui en proviennent. Ces derniers furent découverts par G. Legrain, M. Pillet et H. Chevrier au cours de leur travaux autour de ce monument dont la superstructure a été détruite au IVe siècle de notre ère, à la suite du déplacement de l’obélisque unique de Karnak.

Bien que ce temple de Taharqa a déjà fait l’objet d’une étude de R.A. Parker, J. Leclant et J.-Cl. Goyon publiée en 1979, celle-ci ne prend que partiellement en compte la riche documentation que constitue le vaste ensemble documentaire des blocs épars. Leur étude et leur publication permettront en effet de compléter notre connaissance sur cet édifice unique au sein du complexe de Karnak, sa décoration et son architecture.

Voir la présentation (English summary) sur le site du CFEETK

Citer cet article : Jérémy Hourdin, "Les projets", dans Karnak, un domaine kouchite en Égypte, 13/01/2021, https://karnak25.hypotheses.org/projets.