Lancement des fouilles de la porte sud du kiosque de Taharqa à Karnak

Après avoir été plusieurs fois repoussée à cause de la pandémie mondiale, nous avons pu débuter, ce dimanche 13 juin, l’opération archéologique autour de la porte sud du kiosque de Taharqa. Parallèlement au travail épigraphique toujours en cours, ce chantier s’inscrit dans le cadre de l’étude et de la publication du monument pour le projet sur les colonnades kouchites à Karnak (soutenu par le CFEETK et le LabEx Archimede).

Le kiosque de Taharqa dans la 1re cour du temple de Karnak (© CNRS-CFEETK/E. Saubestre).

Les travaux sont menés sous la direction de Jérémy Hourdin (égyptologue, CNRS-CFEETK) avec la collaboration de Matthieu Vanpeene (architecte-archéologue, CNRS-CFEETK) et de Mahmoud Mohamed Saad (inspecteur du MoTA) ainsi que d’une équipe d’ouvriers menée par Awad Abd El-Radi Mohamed (CFEETK/MoTA).

Cette mission de terrain a pour objectif principal le dégagement des fondations de la porte afin de documenter et photographier les blocs de Taharqa qui y sont remployés. Un sondage sera également réalisé dans une zone qui n’avait pas été fouillée par J. Lauffray en 19691 afin de préciser le contexte archéologique du kiosque.

En effet, comme cela avait déjà été proposé par J. Lauffray2, R. Sa’ad et Cl. Traunecker3, la porte méridionale du kiosque semble avoir été démontée puis reconstruite à l’époque ptolémaïque, sans doute sous le règne de Ptolémée IV Philopator4. Il apparaît que celle-ci a été reconstruite en remployant de très nombreux blocs qui appartenaient vraisemblablement, en grande partie au moins, à la porte antérieure de Taharqa.

Les trois premières journées de travail ont permis de dégager une grande partie des fondations du montant oriental de la porte et de mettre au jour au moins 10 blocs décorés, tous de style kouchite, dont certains conservent les restes des couleurs originales du monument de Taharqa.

Cette opération permettra également de confronter voire de compléter les observations architecturales de J. Lauffray grâce à l’étude des structures en place, réalisée par M. Vanpeene, notamment les fondations, les jonctions entre les parties kouchites et celles de la porte reconstruite sous Ptolémée IV. Laura Bontemps, restauratrice-conservatrice et doctorante (AGORA EA 7392, MAP-MAACC UMR 3495 CNRS/MCC), collabore également au projet pour l’étude des restaurations antiques de l’édifice. La couverture photographique des travaux est assurée par Émilie Saubestre (CFEETK-CNRS) et Karima Dowi Abd Al-Radi (CFEETK-MoTA).


Citer cet article : Jérémy Hourdin, "Lancement des fouilles de la porte sud du kiosque de Taharqa à Karnak", dans Karnak, un domaine kouchite en Égypte, 15/06/2021, https://karnak25.hypotheses.org/97.

  1. J. Lauffray, « La colonnade-propylée occidentale de Karnak dite “Kiosque de Taharqa” et ses abords. Rapport provisoire des fouilles de 1969 et commentaire architectural », Kêmi 20 (= Cahiers de Karnak 3), 1970, p. 111-164. []
  2. J. Lauffray, op. cit., Kêmi 20 (= Cahiers de Karnak 3), 1970, p. 145. []
  3. R. Sa’ad, Cl. Traunecker, « Textes et reliefs mis au jour dans la grande cour du temple de Karnak (1969) », Kêmi 20 (= Cahiers de Karnak 3), 1970, p. 180-182. []
  4. Pour l’étude et la publication des éléments ptolémaïques du kiosque de Taharqa, cf. M. Minas-Nerpel, R. Preys, The Kiosk of Taharqa, Vol. II, The Ptolemaic Decoration, TravCFEETK, BiGen [à paraître]. []