Étude des restaurations antiques et modernes du kiosque de Taharqa

Dans le cadre de sa thèse DIAPOS débutée en novembre 2020 au sein des laboratoires Héritages (UMR9022 CNRS) et MAP-maacc (UMR3495 CNRS/MCC) avec le soutien de la Fondation des sciences du patrimoine, Laura Bontemps, conservatrice-restauratrice spécialiste de la pierre, étudie l’histoire de la conservation-restauration de monuments de Karnak et l’impact des interventions sur le bâti et la pierre.

Constat d'état des altérations d'un muret du kiosque de Taharqa par L. Bontemps (©L. Bontemps).
Constat d’état des altérations d’un muret du kiosque de Taharqa par L. Bontemps (©L. Bontemps).

Centrées dans un premier temps sur l’histoire moderne et contemporaine des monuments, ses recherches visent à utiliser les archives photographiques en modélisation 3D afin de comparer l’évolution de l’état de conservation du kiosque de Taharqa à différents moments du XXe siècle. L’impact des travaux, chantiers de fouilles et restaurations modernes sont étudiés au prisme des archives écrites et photographiques et confrontés à la réalité matérielle du kiosque dans son contexte. 

Vue des modifications de la colonne 1.n du kiosque de Taharqa (©L. Bontemps).
Vue des modifications de la colonne 1.n du kiosque de Taharqa (©L. Bontemps).

Deux premières missions de terrain (mai-juin 2021 et novembre-décembre 2022) ont eu pour objets l’étude de la documentation et le début de son exploitation comme données initiales pour la modélisation 3D, ainsi que le relevé photographique du kiosque en vue d’en produire la photogrammétrie.

L’ajout de sa collaboration dans le cadre du projet d’étude des colonnades kouchites à Karnak (dirigé par Jérémy Hourdin et soutenu par le CFEETK et le LabEx ARCHIMEDE) et spécifiquement pour le kiosque monumental de la grande cour, vise à apporter un regard matériel sur les restaurations antiques du kiosque et essayer de déterminer — ou, à défaut, d’émettre des hypothèses — les raisons ou évènements qui ont amené à ces choix et modifications. Une prochaine mission aura lieu fin 2022 pour poursuivre l’étude de celles-ci.



Laura Bontemps

Conservatrice-restauratrice diplômée de l'Institut national du patrimoine (spécialité sculptures), Laura Bontemps est actuellement en doctorat. Ses domaines de recherche croisent à la fois l'histoire (et l'archéologie), la conservation-restauration et le numérique appliqué au patrimoine.

More Posts

Publication de l’article « Enquête sur des colonnes de Taharqa à Karnak », et nouveau projet de restauration

Restauration colonnes Taharqa Karnak - ©CNRS-CFEETK/A. Rubi

Publication du portique de Taharqa consacré à Khonsou et Amon-Rê

C’est avec plaisir que je peux partager, sur ce carnet, la publication du premier article en lien avec le projet d’étude des colonnades de Taharqa que je mène à Karnak (avec le soutien du CFEETK, SCA/MoTA-CNRS, et du LabEx ARCHIMEDE). En juin 2020, nous avions réalisé le relevé photographique et épigraphique d’un ensemble de fûts de colonnes appartenant probablement à un portique de Taharqa construit originellement aux alentours du temple de Khonsu. Les blocs avaient été retrouvés lors des travaux de dégagement de la cour du 10e pylône dans les années 1920. Les résultats de l’étude sont désormais publiés dans l’ouvrage Of Gods and Men. Research on the Egyptian Temple from the New Kingdom to the Graeco-Roman Period (Monografías de Oriente Antiguo 2, Universidad de Alcalá, 2022) édité par Abraham I. Fernández Pichel. Je tiens à remercier Abraham de m’avoir proposé de participer à cet ouvrage.

Voici ci-dessous un aperçu de l’article intitulé « Enquête sur des colonnes de Taharqa à Karnak » (p. 105-137) précédé par le sommaire de l’ouvrage :

Suite à un problème ayant affecté le rendu et la lisibilité des fac-similés (version papier et ebook), je propose également au téléchargement la version originale des relevés épigraphiques des scènes de Taharqa :

Restauration des colonnes de Taharqa

Le travail ne s’est pas arrêté à cet article. En effet, avec l’aide précieuse de l’équipe de restauration du CFEETK dirigée par A. Oboussier, un projet de restauration-conservation a été initié pour sauvegarder les blocs des colonnes de Taharqa qui malheureusement étaient en très mauvais état. Depuis fin 2021, ils ont procédé à de longues opérations pour les consolider et fixer les fragments détachés. Cette opération a également permis de repérer quelques traces de polychromies qui donneront de nouvelles indications sur l’apparence initiale de ce monument.

À la suite de cette restauration, un nouveau projet de reconstruction partielle de ces deux colonnes, dans le musée en plein air du site de Karnak, a été proposé aux autorités locales. Nous espérons que, prochainement, les visiteurs pourront ainsi découvrir cet édifice kouchite. En attendant, le remontage virtuel de ces colonnes (réalisé par E. Saubestre et A. Nusair) reste accessible en ligne.



Jérémy Hourdin

Egyptologue et ingénieur de recherche au CNRS. Responsable du service documentation et archives du CFEETK ; directeur-adjoint de l'UAR 3172.

More Posts

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search